Pratiques culturelles et éducatives

Religions

Le catholicisme demeure la religion numériquement majoritaire tout au long de cette période, la décrue du nombre de catholiques déclarés est pourtant nette : les messalisants – fidèles allant régulièrement à la messe du dimanche – ne représentent, au début des années 2000, que 8 % de la population dans les paroisses nancéiennes, contre 25 % en 1958. Mais par son empreinte pluriséculaire dans la société, la religion catholique garde une certaine influence et l’on retrouve des catholiques en nombre dans les engagements collectifs. Ainsi, Louis Sesmat est-il marqué par son passage à la Jeunesse agricole catholique ou encore Claude Verrel nourri par sa foi dans son combat pour l’objection de conscience.
La présence protestante a été consolidée par l’afflux des optants d’Alsace et de Moselle, en 1871-1872, comme Eugène Lederlin ou Oscar Berger-Levrault. Des communautés juives sont installées de longue date sur le territoire du département – la synagogue de Lunéville a été construite au XVIIIe siècle. Après la Grande Guerre deux vagues migratoires de juifs passent la frontière française, fuyant les persécutions en Europe centrale d’abord, puis celles de nazis après 1933. Quant à la communauté musulmane, elle s’étoffe à partir des années 1950 avec la venue d’une main-d’œuvre originaire des pays du Maghreb et du Proche-Orient.



Julien Blocq, juif

Gabrielle Brenet, protestante

Samir Abedrabbo, musulman



Le 13 mars 1976, l’inauguration du Centre culturel islamique de Lorraine, dans la rue Saint-Nicolas à Nancy, réunit le maire de Nancy, Marcel Martin (1916-2009), et les représentants de différents cultes : le grand rabbin Toledano et l’abbé Misserey. Accueillant des conférences, des cours, une bibliothèque et une vaste salle de prières, le centre est conçu pour répondre aux besoins spirituels et sociaux des 10 000 musulmans que compte alors la préfecture de Meurthe-et-Moselle.

Samir Abedrabbo, établi à Nancy depuis 1973 après des études religieuses et commerciales en Syrie, est le président de l’association en charge du centre. Après avoir participé à l’édification de mosquées dans son pays, il s’attelle à trouver les financements nécessaires à la construction d’un lieu de culte dans la région nancéienne. Ce projet mettra plusieurs années pour aboutir En 1984, l’association des musulmans de Lorraine reprend le dossier. Quelques années plus tard, la mosquée Al Ihsan à Vandoeuvre-lès-Nancy est construite.

Profil du projet de mosquée à Vandoeuvre, 1983
Arch. dép. de Meurthe-et-Moselle, 1881 W 3
Inauguration du Centre culturel islamique
Républicain lorrain, 16 mars 1976 
Arch. dép. de Meurthe-et-Moselle, JOUR 20 1976/3

 

En savoir plus: 

Président de l’association du Centre culturel islamique de Lorraine