Pratiques culturelles et éducatives

Associations

En 1871, à la création du département, les associations sont soumises à autorisation. Héritage de la Révolution française qui ne reconnait que des citoyens égaux en droit, les groupements collectifs sont extrêmement contrôlés par le pouvoir : les associations de solidarité connaissent un certain développement, tandis que la plupart des groupements ouvriers sont interdits. À partir de 1880, avec l’installation durable du régime républicain, plusieurs lois libérales concernant la presse, la liberté d’expression, etc., sont promulguées et élargissent, de fait, l’éventail des associations autorisées. Parachevant ce mouvement, le 1er juillet 1901, la loi sur la liberté associative est votée à l’Assemblée nationale. Relais ou adversaires (notamment catholiques) de la jeune IIIe République, les associations se multiplient rapidement dans de nombreux domaines. Le nouveau régime s’appuie sur la fibre patriotique pour créer une cohésion nationale. Certaines associations s’en font le relais comme dans le domaine des pigeons voyageurs.



Auguste Louyot, colombophile

Au début du XXe siècle, Auguste Louyot est responsable de la société colombophile « Les Éclaireurs de Nancy ». Très utilisés pour la transmission d’informations, notamment lors des guerres, les pigeons voyageurs sont répandus à cette époque. Le but de la société colombophile est justement d’entraîner des pigeons afin de les mettre à disposition du ministère de la Guerre en cas de conflit. Cette pratique est rythmée par de nombreuses courses entre les pigeons afin de prouver leur valeur, ainsi que celle de leur propriétaire. Auguste Louyot est ainsi récompensé à de nombreuses reprises. La pratique colombophile est bien souvent le témoin d’un sentiment patriotique. Auguste Louyot, selon les services de police, « jouit de l’estime générale. […] C’est un bon républicain de gauche actif et dévoué à nos institutions actuelles ». Son énergie pour faire renaître dès le lendemain de la Première Guerre mondiale une société colombophile témoigne de cet attachement à la République et plus largement à la patrie.

 

Pigeons apprivoisés à l’exposition internationale de Nancy, 1909
Arch. dép. de Meurthe-et-Moselle, 2 Fi 5333
Logo de la société « Les Éclaireurs de Nancy », 1901
Arch. dép. de Meurthe-et-Moselle, 4 M 98

 

En savoir plus: 

Secrétaire-trésorier (1909-1913),puis président (1913-1914 ; 1919-1920) des Éclaireurs de Nancy