Pratiques culturelles et éducatives

École

À la veille des lois Jules Ferry de 1881-1882 rendant l’enseignement primaire gratuit, laïque et obligatoire, le département de Meurthe-et-Moselle connait un des taux de scolarisation les plus importants de France, avoisinant les 100 %.

Tout au long du XIXe siècle, l’enseignement primaire se généralise peu à peu dans l’ensemble de la France, favorisé par plusieurs lois successives. Le développement de la scolarisation s’accompagne d’une structuration de la formation des enseignants avec la création, dès 1808, des écoles normales, puis leur généralisation à l’ensemble des départements en 1833. Par la suite, au cours du XXe siècle, la scolarisation obligatoire s’étend à des âges de plus en plus avancés pour atteindre 16 ans à partir de 1975. La fin du XXe siècle est marquée par la massification du baccalauréat et le développement de l’enseignement supérieur.



Pauline Cadix, institutrice

Fille d’un officier originaire d’Ogéviller alors en poste à Privas en Ardèche, Pauline Cadix née Claudel se forme pour devenir institutrice à l’école normale de Privas entre 1896 et 1900. Ses parents étant revenus en Meurthe-et-Moselle dès 1899, la jeune institutrice demande à être nommée dans ce département. Entre 1900 et 1903, elle enseigne à l’école primaire supérieure de filles de Pont-à- Mousson. Au tout début de sa carrière, en 1902, le jury de son certificat d’aptitudes pédagogiques note qu’elle « fait preuve d’une grande bonne volonté, d’une réelle intelligence, et ses réponses à l’oral dénotent un certain sens pédagogique. L’expérience aidant, elle pourra devenir une bonne institutrice ». Elle enseigne par la suite à l’école de Chenevières, à celle de Deuxville, enfin à celle de Bénaménil pendant 24 ans, jusqu’à sa retraite à l’automne 1932.

Une maîtresse en classe avec ses élèves, 1940-1979
Arch. dép. de Meurthe-et-Moselle, 198 J 75
Diplôme du Certificat d’aptitude pédagogique, 1902
Arch. dép. de Meurthe-et-Moselle, 215 J 2

 

En savoir plus: 

Félicitations du ministre pour cours d’adultes (1907)
Mention honorable (1928)
Officier d’académie (1931)