Bail à cens de l’église de Blanzey, cédée par l’abbesse de Bouxières à l’abbaye de Sainte-Marie-au-Bois (entre 1151 et 1163).

On appelle chirographe ou charte-partie une charte rédigée sur un même parchemin en plusieurs exemplaires. Après la conclusion du contrat, la charte était partagée : dans la marge destinée à être tranchée, le scribe écrivait un ou plusieurs mots ; il suffisait ensuite, en cas de doute, de rapprocher les deux parties pour voir si les lettres se complétaient bien, et donc si les deux documents étaient bien authentiques. Le mot employé ici est tellement fréquent dans les chartes-parties qu’il sert parfois à les désigner : cirographus, terme issu du grec (« écrit autographe ») désigne un engagement par écrit.Il est très rare de conserver, dans un même dépôt, les deux parties d’un chirographe, et donc d’avoir le loisir de vérifier, près de neuf siècles après, l’authenticité d’un acte.

Arch. dép. Meurthe-et-Moselle, H 1094 et H 2969

>> Retour au guide de recherche