Affiche antifasciste, vers 1930.

 

L’arrondissement de Briey, dont les industries connaissent un fort développement après la Première Guerre mondiale, attire de nombreux immigrés ; leurs motivations, d’abord économiques, se doublent souvent d’une dimension politique. La forte communauté italienne, peuplée de nombreux proscrits par les fasciste, notamment communistes, est un enjeu pour le régime romain : les actions fascistes, jouant sur la fibre nationaliste, sont combattues par voie d’affichage par le Parti communiste italien, sous l’œil du sous-préfet de Briey.

Traduction : « Sous la forme de différentes sociétés sportives, secours mutuel et anciens combattants, les fascistes veulent s’implanter à Jarny. Compagnons italiens, ne vous faîte pas prendre au piège de ceux qui voudront vous parler de la Marche sur Rome !

Donc attention ! Les compagnons sont priés de s’abstenir d’assister à cette réunion qui aura lieu au café Ricco dimanche 25 octobre. »

Arch. dép. Meurthe-et-Moselle, 1 Z 45

>> Retour au guide de recherche